Établir un prévisionnel pour sa création d'entreprise

Il s’agit d’une étape importante dans le projet de création d’entreprise.

Il s’agit de la partie chiffré du Plan d’Affaires (Business Plan) qui sert de base à toute présentation et analyse du projet : ce document, qui vient en appui de la présentation du (des) porteurs(s) de projet et des éléments de marchés, vise à traduire sous forme financière les hypothèses de démarrage et de fonctionnement de l’entreprise. Son objectif : démontrer que la création ou reprise d’entreprise est faisable et rentable.

Une obligation ? plutôt une opportunité !

On entend souvent que le prévisionnel est un document à fournir au banquier. En ce sens, c’est un outil intéressant de communication sur le projet. 
Mais la construction et la rédaction de ce document amène surtout le futur dirigeant à structurer son organisation, à planifier ses charges de fonctionnement et à décrire le mode de réalisation de son chiffre d’affaires. En ce sens, le prévisionnel est un formidable outil de gestion permettant de mettre en place des indicateurs, sur lequel le chef d’entreprise pourra se fonder, par comparaison avec les réalisations réelles, pour piloter son entreprise et prévenir les difficultés.

Que trouve-t-on dans un prévisionnel ?

Le prévisionnel financier s’organise autour de Trois documents financiers, indépendants mais complémentaires : 

il reprend les besoins recensés pour le démarrage de l’entreprise. Cela comprend les dépenses en matériel (véhicule, outillage, aménagement…), mais aussi les dépenses immatérielles (achat d’une clientèle, frais de constitution ou d’immatriculation, licences…), sans oublier la trésorerie utile aux premiers mois de fonctionnement. 
Ces dépenses doivent être couvertes par des ressources suffisantes. Celles-ci s’articulent autour des apports du ou des porteurs de projet (apport personnel, capital social ou comptes courants), ainsi que des apports extérieurs (prêts bancaires), voire d’aides ou de subventions. 
L’équilibre entre ressources et besoins démontre que le projet est réalisable

il reprend, en premier lieu, les hypothèses liées à la performance commerciale de l’entreprise. C’est la description du Chiffre d’Affaires, qui s’appuie sur les prestations ou produits vendues par l’entreprise : panier moyen, nombres d’heures facturées, volume de clientèle… sont les éléments explicatifs de ce CA. Ce Chiffre d’Affaires doit permettre de couvrir les charges générées par le fonctionnement de l’entreprise. En résumé, on retiendra trois grands postes : les achats réglés aux fournisseurs, les frais de vie de l’entreprise et les charges de personnels. 
Dans l’idéal, le Chiffres d’Affaires excède les charges et dégage un bénéfice, mettant en évidence la rentabilité de l’entreprise.

Il décrit le rythme des entrées et sorties d’argent. Indispensable pour toute activité sujette à saisonnalité ou avec des décalages de paiement importants, ce tableau permet de vérifier que l’entreprise aura toujours les liquidités nécessaires au paiement de ses dépenses immédiates.

Un ou des prévisionnel ?

On constate très souvent que les prévisionnels sont très souvent marqués par leur optimisme, la réalité des premiers mois étant fréquemment en deça des espérances. C’est pourquoi il peut être utile d’établir plusieurs prévisionnels, en travaillant sur différentes hypothèses, ce qui permet de mieux piloter l’entreprise. 
La réalisation de plusieurs prévisionnels souligne le fait qu’il s’agit de documents qui doivent être réalisés par le (s) futur(s) dirigeant(s). Il est donc important de comprendre la mécanique de construction de ces documents.

L'appui de la CMA 74

Pour accompagner les futurs créateurs dans cette démarche, la CMA 74 propose des prestations adaptées :

  • Sous forme de formation : après le suivi du Stage de Préparation à l’Installation, qui décrit la théorie et le mécanisme de ce prévisionnel, un module complémentaire est proposé aux créateurs ou repreneurs. Sur 3 jours, en groupe de taille réduite, il permet de reprendre les éléments de politique commerciale et de construire son propre prévisionnel, sur un outil pédagogique élaboré au sein du réseau des CMA. 
  • Sous format individuel : que ce soit pour un projet de reprise ou de création, le porteur de projet peut solliciter un appui individualisé. En rendez-vous avec un conseiller, les hypothèses de travail seront discutées et mises en forme pour aboutir à un document de synthèse fiable et compréhensible.