Le lancement de votre entreprise demande des investissements financiers et matériels. Pour assurer sa pérennité, il est indispensable d'établir un plan de financement adapté. Il faut prévoir l'ensemble des besoins au démarrage ainsi que les ressources que vous pourrez mobiliser.

Les besoins

  • Investissements : terrains, construction, locaux, matériel, outillage, matériel de transport, agencement, installation, achat de fonds, droit au bail, brevets, licences d'exploitation
  • Frais de démarrage : frais d'actes, honoraires, droits de mutation, inscription au répertoire des métiers, frais de conseil, publicité de lancement.
  • « Besoin en fonds de roulement » : c'est l'argent dont vous aurez besoin pour financer vos stocks de départ, payer les fournisseurs et attendre que les clients vous paient.

Les ressources

  • Apport personnel : indispensable pour montrer la confiance que vous portez à votre projet et votre détermination à réussir, pour financer votre fonds de roulement et pour pouvoir emprunter à la banque !
  • Apport des associés : si vous envisagez de vous associer ou de vous mettre en société.
  • Crédit bancaire : avant d'aller voir votre banquier, vous devez avoir préparé un dossier sérieux où ressortent le montant espéré du prêt, la proportion représentée par les remboursements sur votre chiffre d'affaires et sur votre marge, ainsi que les garanties offertes

Les aides à la création / reprise d’entreprise

Selon votre situation, la nature ou la localisation de votre future entreprise, différentes aides et/ou sources de financement sont mobilisables pour réaliser votre projet : prêts bancaires ou prêts d'honneur, exonérations sociales ou fiscales, ...

Document associé

Entretien conseil

Le prêt d'honneur

Types de projet : création, reprise ou développement d'entreprise

Objectif : renforcer l'apport personnel du porteur de projet pour faciliter l'obtention d'un prêt bancaire.

Montant : de 4 000 à 30 000 € (jusqu'à 50 000 € dans certains cas de reprise)

Durée : 5 ans maximum avec un différé de remboursement de 3 à 6 mois.

Taux : 0%

Garanties : aucune caution ou garantie personnelle requise

Condition : il doit obligatoirement être adossé à un prêt bancaire.
 

Avec l’aide de nombreux partenaires, la Région permet aux créateurs d’entreprise de bénéficier d’une large gamme de soutiens financiers.

La garantie bancaire

Principe : c'est une garantie professionnelle qui assure un remboursement éventuel de la banque dans la limite fixée lors du financement.

Investissements éligibles :

  • Droit au bail, fond de commerce, droit de présentation d'une clientèle, parts de société
  • Travaux, matériels, agencements, véhicule...
  • Terrains, murs existants, construction

Coût : pourcentage du montant du prêt, payable en une seule fois au moment du déblocage des fonds par la banque. Il est intégré au montant du crédit, dans la majorité des cas.

Les principaux acteurs :

  • Société de caution mutuelle de l’artisanat et des activités de proximité (SIAGI)
  • Sociétés de caution mutuelle artisanales (SOCAMA)